Neo-Geo MVS

Logo officiel du système Neo-Geo
Design officiel du nom Neo-Geo
Le logo de la borne d'arcade Neo-Geo MVS
Borne Neo-Geo MVS 4 slots
Borne Neo-Geo MVS Sidekick 3
Carte mère d'une borne Neo-Geo MVS
Description
Le Neo-Geo MVS (Multi Video System) est un système de jeux vidéo pour borne d'arcade compatible JAMMA destiné aux salles d'arcade et créé par la société japonaise SNK en 1990. Parallèlement, SNK commercialise une console de jeux vidéo de salon, la Neo-Geo AES, partageant la même base matérielle. SNK arrête la production de tous ses autres systèmes et se consacre au Neo-Geo. Ce matériel fonctionne suivant le couple carte mère et cartouche de jeu vidéo, possédant la capacité de connecter plusieurs jeux en même temps, lui conférant ainsi une modularité inégalée dans le domaine de l'arcade. La qualité des jeux et les choix techniques gagnants vont faire du Neo-Geo un succès, un des systèmes d'arcade les plus célèbres et les plus vendus au monde. Un bon nombre des jeux d'arcade les plus marquants sortent sur le Neo-Geo MVS, comme les jeux des séries Art of Fighting, The King of Fighters, Metal Slug, Fatal Fury ou encore Samurai Shodown. Ce système d'arcade connaît plusieurs révisions et avancées techniques, il sera aussi bien converti (par SNK) que copié ou imité par la concurrence dans le but d'égaler sa réussite. Le Neo-Geo arrêtera sa grande épopée au début des années 2000 quand l'aventure SNK sombrera.
Constructeur(s)
Date de sortie
Date
26-avril-1990
Fin de vie
2004

Déclinaison(s) / Processeur(s)

Déclinaison avec Processeur
Vitesse
12 MHz
Version
139
Body

Parti de Bsnes et Higan développé par feu Near (se dénommant précédement Byuu), Ares est un émulateur multi-machines repris par Luke Usher et d'autres permettant d'émuler un certains nombres de machines comme la NES, Super Nintendo, N64, Game Boy, Game Boy Advance, GameGear, Master Sytem, Mega Drive (32X et CD), PC-Engine, Playstation, NeoGeo (Pocket, AES et MVS), MSX 1 et 2, Colecovision et Wonderswan. Des builds automatiques sont disponibles sur le GitHub.