issue 04/2019




Metal Gear 2 : Solid Snake
Jeu édité en 1990 par Konami.
Jeu sorti sur

MSX2

.
Genre :

Infiltration

Metal Gear 2 : Solid Snake
[par benjamin]

Même si pour de nombreux joueurs occidentaux, la série Metal Gear a débuté sur Playstation en 1998 avec Metal Gear Solid, la série trouve en fait ses origines sur MSX à la fin des années 80. A cette époque, Hideo Kojima, déjà au service de Konami, a pour idée de développer un jeu d’infiltration sur l’ordinateur japonais. En 1987, ce jeu voit le jour sous le nom Metal Gear, en référence au tank nucléaire surpuissant au cœur de l’intrigue. Le joueur y incarne Solid Snake, membre de l’unité spéciale Fox Hound, qui est chargé de détruire Metal Gear dans la forteresse de Outer Heaven.

En 1990, une suite voit le jour, Metal Gear 2 : Solid Snake toujours sur MSX. Les événements se situent 3 ans après la destruction du premier Metal Gear. En plein désarmement nucléaire, le monde est alors sous la menace de Zanzibar Land, un pays du Moyen Orient qui a réussi à mettre la main sur de nombreuses armes nucléaires, et devient ainsi la seule puissance nucléaire au monde. En même temps, le monde voit ses réserves pétrolières fondre et le Dr Marv, inventeur de Oilix, un micro-organisme capable de produire du pétrole, est capturé par Zanzibar Land... Foxhound fait une fois de plus appel à Solid Snake pour intervenir et infiltrer Zanzibar Land.

Metal Gear 2 : Solid Snake est sur certains points une suite dans la continuité du premier épisode. On retrouve ainsi le mélange d’infiltration et d’action en 2d vue de dessus. Solid Snake doit pénétrer dans la base le plus furtivement possible, se constituer un équipement en récupérant des objets et des cartes pour accéder à de nouvelles zones. Se faire repérer n’est pas une fatalité, cela déclenche un mode alerte dans lequel les gardes abandonnent leurs rondes pour se mettre à la recherche de l’intrus. Il est possible de revenir en mode normal soit en se cachant et en attendant qu’ils reviennent à leur ronde habituelle ou en se débarrassant de tous ces gardes.

Mais Metal Gear 2 : Solid Snake est surtout un véritable perfectionnement du modèle qu’il reprend. Le gameplay un peu basique a été approfondi : il est désormais possible de s’accroupir et de ramper pour se cacher, de faire du bruit pour attirer les gardes qui y sont maintenant réceptifs. Ces derniers ont désormais un angle de vision de 45° et ne sont plus uniquement limités à une vision frontale, ce qui nécessite d’être encore plus discret.

Autre grande nouveauté, l’apparition du radar pour connaitre la position en temps réel des ennemis dans les écrans adjacents et ajuster sa stratégie. Même si le jeu fait la part belle à la discrétion, il offre aussi de beaux moments d’actions, spécialement (mais pas uniquement) dans les affrontements contre les boss. L’armement a aussi été augmenté avec les missiles Stinger ou les grenades au gaz. Metal Gear 2 se permet même d’offrir une pincée d’aventure, et l’inventaire devra être bien exploité pour, par exemple, réussir à désactiver une barrière laser ou attirer des animaux.

De nombreux personnages sont néanmoins là pour aider Solid Snake, soit au travers du Codec (la radio à fréquences) en lui fournissant des informations clés, soit directement sur le terrain. Le jeu fait d’ailleurs intervenir beaucoup de personnages et d’évènements du premier épisode et dispose d’une histoire beaucoup plus développée, il est donc fortement conseillé d’avoir terminé Metal Gear avant d’entamer sa suite sans quoi il sera difficile d’apprécier de nombreux points du scénario. L’excellente scénarisation et la mise en place des fondations de l’univers de la série sont en effet au rendez-vous dans cet épisode : trahisons, retournements de situation, informateur mystérieux, retour de personnages bien connus... Un scénario très riche développé durant les "cinématiques" du jeu (principalement les séquences Codec et lors des rencontres des nouveaux personnages) pour découvrir qui se cache derrière Zanzibar Land et son armée.

Les graphismes font aussi un bond en avant, avec des environnements plus détaillés, plus variés et plus vastes, comparés a ceux un peu ternes de l’épisode précédent. Le potentiel du MSX2 est est parfaitement exploité par cet épisode. En contrepartie, le personnage est un peu plus lent, et des temps de chargements apparaissent entre les changements de zones et d’étages. Si le gameplay peut sembler aujourd’hui un peu rigide (pas de déplacement diagonal principalement), cela n’a absolument rien de rédhibitoire une fois le jeu pris en main, et s’oublie même assez rapidement.

Konami livre avec Metal Gear 2 : Solid Snake un des meilleurs jeux du MSX2 et un des meilleurs épisodes de la série des Metal Gear. Pour preuve, en plus des nouveaux éléments de gameplay, ou des nouveaux personnages, c’est surtout de nombreuses situations de cet épisode qui se retrouveront directement intégrées dans sa suite sur Playstation.

Ce jeu et l’opus précédent ont été presque exclusivement réservés au marché Japonais à leur sortie (mis à part le premier épisode qui a bénéficié d’une traduction anglaise désastreuse) sur un MSX en fin de vie. On retrouve néanmoins maintenant ces jeux dans une version anglaise officielle dans l’épisode Snake Eater sorti sur PS2, et d’excellentes traductions anglaises non-officielles sont aussi apparues depuis encore plus longtemps, grâce au travail de groupes de traduction passionnés.

Metal Gear 2 : Solid Snake fut le dernier épisode de la série avant un silence de presque 10 ans et l’arrivée de Metal Gear Solid sur Playstation qui fera vraiment décoller la série vis à vis du public. Un jeu presque inconnu sur un support presque inconnu en définitif, mais une aventure passionnante de bout en bout qui contient déjà tous les éléments qui feront de l’épisode Playstation un succès mondial. Un jeu à essayer d’urgence...

Snake, Snaaaake...


Les réactions à cet article :
Metal Gear 2 : Solid Snake
[par MSXlegend] le 16/09/2010

Excellent tutos. Le jeu est un de mes préférés, j’y joue encore sur MSX2 de temps en temps. Il m’arrive aussi d’y jouer dans la version Metal Gear 3 subsistance.
Dans ce coffret, On y retrouve également le tout 1er opus de la série. Il y a eu certaine retouche dans le 2 et les textes sont en français.
Merci Benjamin, je ne me lasse pas de te relire....



Poster une réactions à cet article :

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)