issue 07/2019




Dark Forces
Jeu édité en 1995 par Lucasart.
Jeu sorti sur

DOS, Mac et PlayStation

.
Genre :

First Person Shooter

Dark Forces
[par benjamin]

Lucasarts s’est taillée une jolie réputation dans le monde des jeux vidéos pour ses jeux d’aventures, complètement loufoques pour la plupart mais en tous points excellents. En 1995, la compagnie a déjà à son actif des perles comme Monkey Island, Sam And Max, Day of The Tentacle ou Indiana Jones, mais a aussi commencé depuis 1993 à exploiter la licence Star Wars.

2 ans après les combats spatiaux de X-Wing, Tie Fighter et Rebel Assault, Lucasarts se lance dans le First Person Shooter avec l’excellent Dark Forces. Mais contrairement au modèle de l’époque, Doom, Dark Forces profite de l’univers Star Wars pour proposer une véritable scénarisation de l’aventure.

Elle se déroule ainsi avant et après l’Episode 4. Vous dirigez Kyle Katarn, un mercenaire engagé par l’Alliance Rebelle pour mener à bien de dangereuses missions d’infiltration. L’Alliance a en effet été mise au courant d’un projet de l’Empire visant à développer une nouvelle unité surpuissante, le Dark Trooper. Kyle Katarn devra tenter de stopper ce projet initié par le General Rom Mohc.

Ce background permet d’offrir des missions véritablement intéressantes. Après une mission d’échauffement qui consiste à dérober les plans de l’Etoile Noire (oui, c’était vous !), le challenge s’accentue dans les 13 niveaux suivants. Les ennemis sont nombreux, Stormtroopers, gardes impériaux, diverses sondes, les Dark Troopers,... Si les niveaux sont en 3D, la plupart des ennemis sont justes des sprites en 2D, seuls quelques éléments interactifs se payant le luxe d’être en 3D, comme votre vaisseau ou encore un superbe TIE Fighter.

L’arsenal à disposition est assez conséquent, avec une dizaine d’armes, en comptant les poings (la seule arme de corps a corps). Pistolet laser, mortier, mines et autres armes impériales ne seront pas de trop pour venir à bout de certains ennemis assez coriaces. Certaines de ces armes proposent même 2 modes de tir comme les grenades à explosion immédiate ou retardée.

Mais une des difficultés majeures de Dark Force réside dans l’architecture de ses niveaux. Celle-ci est beaucoup plus dynamique que celle dans Doom, le moteur de Dark Forces offrant bien plus de possibilités comme regarder et orienter son tir vers le haut ou le bas, sauter, s’accroupir... Les niveaux sont ainsi très étendus, parfois même labyrinthiques, dans des environnements très variés, avec de nombreuses zones difficilement accessibles. Kyle Katarn se retrouve par exemple lors d’une mission dans un système d’égout sombre et complexe, peuplé d’immondes créatures, à essayer de trouver une sortie. On peut aussi citer l’excellent "Detention Center", où Kyle doit réussir à s’infiltrer dans une base pour libérer un espion de l’Alliance.

Heureusement, une carte est disponible en permanence, soit en surimpression sur l’écran, soit visible séparément. On retrouve aussi bien sûr le mécanisme de clés, de codes et de leviers pour déverrouiller certaines parties de la carte, et pouvoir continuer à progresser.

L’immersion dans le jeu est impressionnante tant l’univers Star Wars a été bien exploité. Tout a été ainsi pensé pour tenter de coller au mieux à l’univers original. On retrouve par exemple la musique de Star Wars, le générique défilant, les décors familiers, ou encore les stromtroopers qui annoncent leurs tirs avec un "Stop, Rebel Scum". Dark Forces profite de plus du format CD-Rom pour agrémenter les débuts et fins de missions de cutscenes. C’est d’une part l’occasion de rendre les missions plus intéressantes, mais c’est d’autre part aussi l’occasion de rencontrer des personnages bien connus de la série. Vous aurez même l’opportunité d’en affronter certains.

Le moteur de Dark Forces a été réutilisé par la suite dans le jeu Outlaws sorti en 1997 sur PC, un des rares shoot-them-up à l’ambiance western spaghettis dans le monde du Far West. La franchise Dark Forces a aussi servi de base à la série Jedi Knight, dont le premier volet est la suite directe de Dark Forces. Ces jeux enrichiront l’univers commencé par Dark Forces en apportant l’utilisation de la Force, les combats au sabre Laser et le mode multijoueurs.

Dark Forces est sorti initialement sous DOS en 1995, avant d’être porté sur Mac, puis en 1996 sur Playstation. Il a connu un certain succès et il existe depuis de nombreux patchs, mods et autres niveaux supplémentaires développés par des fans disponibles sur internet, de très grande qualité pour certains, comme la mission "Discovery At Ironfort" ou la série "The Dark Tide".

Si son moteur technique est aujourd’hui complètement dépassé, son intérêt demeure et Dark Forces reste un des meilleurs jeux que la licence Star Wars ait produit. Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine, Lucasarts arrivait encore à offrir des jeux magiques...


Les réactions à cet article :
Dark Forces
[par Emuzone] le 27/03/2008

Très bon bestof, j’aime beaucoup la conclusion :D



Poster une réactions à cet article :

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)